L’immobilier en Europe

Le marché de l'immobilier est actuellement en pleine mutation à travers la pratique de taux d'intérêt très bas. On constate que le marché immobilier français est en reprise, ce qui n'est pas forcément le cas dans les autres pays européens. Par exemple, on note que l'Allemagne et l'Espagne connaissent eux aussi une embellie du marché immobilier, avec une demande forte dans des villes comme Munich ou Madrid, une situation qui est profitable aux professionnels du secteur mais également aux consommateurs grâce à cette politique européenne de taux d'intérêt très bas. Dans certaines villes d'Europe, les prix affichent un taux de croissance à deux chiffres, ce qui démontre que le secteur est actuellement dans une bonne dynamique.

Le Royaume-Uni pénalisé

Cependant, il y a un pays qui est assez pénalisé pour le moment, c'est le Royaume-Uni, surtout après que le pays ait voté démocratiquement sa sortie de l'Union européenne. Après avoir réalisé de nombreux mois de hausse, qui avaient fait penser qu'une véritable bulle immobilière était en train de se mettre en place, le Brexit aura peut-être empêché celle-ci de se former concrètement, dans la mesure où le nombre de ventes a grandement baissé suite à ce référendum. Logiquement, c’est la demande ainsi que les prix de l'immobilier en Angleterre qui ont également chuté, les investisseurs étant beaucoup plus craintifs vis-à-vis de la situation de leur pays mais également sur ce que l'avenir peut leur réserver. Ainsi, ils sont beaucoup moins enclins à encourir un risque en empruntant de l'argent, et cela se ressent beaucoup sur la demande immobilière en Angleterre, comme il est possible de le vérifier en consultant les chiffres de simulation credit ou de simulation emprunt hypothecaire qui ont incontestablement baissé. C’est le Ministère de l’économie anglais qui a rendu public ces chiffres récemment, démontrant par ailleurs une baisse dans le secteur des assurances en Angleterre, notamment dans celui de la simulation assurance auto.